Vers la Guajira

Publié le par Cedo

Ce voyage pour moi est inoubliable, c’était vraiment super ! Encore du soleil, c’est que j’aime le soleil et encore une fois des superbes paysages. 

Nous partons donc de Pereira direction Bogotá puis Santa Martha en avion.  

L’arrivée à Santa Martha fait rêver !!! L’aéroport est collé à la mer ! Aussitôt descendu vous pouvez aller mettre les pieds dans l’eau qui vous attend à 20 m, certes pas la plus belle plage mais loin d’être la plus moche. 

On décide de ne pas s’attarder ici, on n’a pas beaucoup de jours et ne voulons pas s’endormir, l’objectif étant el Cabo de la Vela. Direction donc un petit village de pêcheurs appelé Taganga. Deux façons de se rendre là-bas : le taxi, pas économique du tout, ou les bus, vraiment pas cher. Une fois sur place, pas grand-chose à faire à part manger du poisson et des fruits de mer et se faire dorer au soleil et se baigner.
Pour les amateurs de plongée, c’est aussi possible, il y a un centre PADI dans ce village Cette après-midi a été très ensoleillée et très chaude ! Il y a 2 plages, la plage principale et une autre plage appelée playa grande. 
 Nous optons pour aller nous prélasser sur cette dernière.  A pied, il faut suivre la plage principale et traverser la petite colline, ce n’est pas très loin, mais c’est aussi possible de se laisser porter par une « lancha » pour l’aller et le retour.

  


Après cette première journée, le lendemain matin nous quittons déjà ce village pour aller direct au parc naturel Tayrona. Ce parc est super. 

 

Pour s’y rendre, prendre un bus jusqu’à l’entrée du parc, puis si vous avez de la chance il y a une voiture qui pourra vous emmener jusqu’au début du chemin et vous finirez à pied (environ 2 heures), sinon, en plus de ces 2 heures il faudra marcher 2 heures de plus dans la forêt tropicale ! Chaleur et humidité assurées !!! A l’entrée du parc, on vous demandera le carnet de vaccination avec la fièvre jaune.  

Mais là, des plages de sable blanc vous attendent ! C’est super !  

Et là, on dort en Hamac ! Il existe aussi des cabanes à louer, mais où est le charme si on ne passe pas la nuit en Hamac ! Prévoir du répulsif à moustique, ça pique dès la tombée de la nuit.  La nourriture de l’unique restaurant et petit magasin (la tienda) d’Arecifes n’est pas super mais il n’y a pas trop le choix.

 

 

Je conseille d’emmener de l’eau, c’est lourd mais beaucoup plus économique et pratique car

 

la tienda à des heures d’ouverture, ce n’est pas du 24/24 !!!  

Là, à quelques heures de marche (prévoir beaucoup d’eau) Pueblito vous attend. Plus que Pueblito, c’est la marche qui est super !!! 

Pour nous, 2 nuits passées ici seront suffisante. 

 

 

Pour en savoir plus : http://www.parquesnacionales.gov.co/areas/lasareas/tayrona/tayrintro.htm

 

 

 

 


 

Et nous continuons notre route vers Rioacha. Ici, nous choisissons de laisser nos gros sacs à dos et de ne prendre que le nécessaire pour aller au Cabo de la Vela.   Nous arrivons tard à Rioacha, en début d’après midi, mais bille en tête nous choisissons contre l’avis des habitants de continuer vers notre destination finale. C’est qu’il y a 2 façons d’aller au Cabo. Prendre un tour organisé qui coûte cher (je vous déconseille de prendre les trucs pas trop clairs, genre tour pirate, moins cher, mais vous courrez le risque de vous retrouvez en plant, on a vu ça) ou se débrouiller, c'est-à-dire prendre la bus. Pour nous, c’est le bus et ce que nous trouverons.   Jusqu’au dernier village, Uribia, pas de problèmes, tout s’enchaine ! Mais là, il est tard, 17 heures, à cette heure-ci, il n’y a plus rien, nous dit-on !!! Mais on ne veut pas rester ici nous !!! Alors on file à l’intersection et rencontrons un groupe d’indigènes, de femmes indigènes qui aiment beaucoup la bière. Elles cherchent elles un transport pour  rentrer chez elles. Nous sympathisons ! Elles nous invitent à passer la nuit chez elles si nous trouvons quelque chose. Nous acceptons et trouvons par miracle un transport !!!   Heureusement que nous sommes avec elles car nous arrivons à la nuit tombée. Mais, c’est magnifique, en plein désert nous aurons droit au coucher de soleil. Je rêve !!! Elle nous offre très modestement le poisson péché dans la journée et les meilleurs hamacs, tissés à la main par elles ! C’est du hamac 5 étoiles ! La maison, c’est 4 murs et de quoi faire un feu. Et des hamacs partout.  Réveillés très tôt nous aurons droit au levé du soleil. Il faut voir ça pour le croire.Puis, encore par chance nous trouvons une autre voiture pour aller jusqu’au bout, ce qu’on appelle Cabo de la Vela.  

 

Ici, rien à faire à part se baigner et contempler … à 12h, quand le soleil est à son zénith, ça chauffe bien dur ! Facile d’atteindre les 30 -35 degrés !!!  

Enfin, il faut tout de même aller encore un peu lus loin que la zone d’hébergement, au « pilon de Azucar ». La mer et encore plus belle et les couleurs superbes. 

 

 

 

Pour dormir, il y a encore le choix. Cabanes ou hamacs. Nous choisissons les hamacs et trouvons un super endroit ! Nous mangeons ce qu’il y a, du poisson frais et des arepas (une galette de farine en général de maïs qui n’a aucun goût, fourrée de fromage ça passe encore).  

Après 2 jours, nous rentrons de nouveau à Rioacha, puis en avion à Pereira.  

Ce voyage fut pour  moi quelque chose de spectaculaire, d’inoubliable, une sorte d’aventure au bout du monde, ou au moins au bout de la Colombie. Mais la Colombie c’est grand ! 

 

Traverser le désert et arriver au Cabo de la Vela c’est magique ! Pas d’électricité, pas ou très peu d’eau douce, c’est faire un peu son expérience du Robinson !!!  

Se laisser bercer dans son hamac par le vent chaud les pieds presque dans l’eau, c’est quand même le rêve ! Non ?   

A vrai dire, à chacun son rêve …

plus de photos dans l'album photo... et ces sites pour en savoir plus:

http://es.wikipedia.org/wiki/La_Guajira

Publié dans ced-colombie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emmanuel 09/07/2010 00:11



Salut Cédric,


 


J'ai beaucoup aimé ton blog sur ce pays extraordinaire qu'est la Colombie. Je t'écris car je travaille pour Buena Nota, une ONG colombienne
qui essaye de montrer une autre image de la Colombie aux gens en leur faisant connaitre des  actions positives et les projets à fort impact social qui
s'y déroulent, En ce moment, nous travaillons sur un nouveau projet "La Colombie dans le coeur des étrangers".


 


Pour cela, nous recherchons des touristes, étudiants, expatriés etc… non colombiens ayant vécu ou voyagé en Colombie et qui souhaiteraient
partager leur vision, expérience ou connaissance du pays sur notre page web : www.buenanota.org. Ainsi, grâce à leurs commentaires et articles, nous espérons contribuer au changement de l'image
de la Colombie dans le monde (tout du moins sur internet dans un premier temps).


 


Je voulais donc savoir si cela pouvait t'intéresser de participer à ce projet en écrivant un ou des articles sur la Colombie (en français) sur
notre site ou en nous autorisant à publier des articles de ton blog.


 


Merci d'avance pour ta réponse!!


 


Emmanuel


eboros@buenanota.org